Pourquoi je ne suis pas (encore?) passé à l’appareil photo hybride

Je suis allé au salon de la photo récemment, à Paris. Une tendance claire se dégageait du stand Sony : les réflexes ne sont plus leur priorité. Ils mettent clairement l'accent sur l'hybride (appareils à objectifs interchangeables, sans miroir). Est-ce qu'il faut sauter le pas en 2018 ?

 

Pour ma part, je prends des photos avec un Sony A77. Je vous ai déjà dit dans un article précédent que le choix de ce constructeur venait de mes objectifs minolta. Mais alors, qu'est-ce que je gagnerais à passer à un hybride ? Et qu'est-ce que je perdrais ?

Les inconvénients de l'hybride

L'inconvénient principal au passage à l'hybride, un A7RIII par exemple, ou même un A7II, est le changement de monture des objectifs. Le A77, comme la totalité des boitiers réflexes de Sony, utilise la monture A. C'est la monture historique Minolta. Le passage à un A7 implique d'utiliser la monture E. Il existe des bagues d'adaptation, mais l'autofocus est rarement aussi performant qu'avec la monture native d'un boitier. Pour certaines optiques (celles n'ayant pas de moteur interne), on perd même complètement l'autofocus et il faut faire le focus à la main. Ce changement de parc optique est le plus gros inconvénient, il me fait d'ailleurs me poser une question. Quitte à devoir changer de parc optique, pourquoi rester chez Sony ? Autant explorer un peu la concurrence. Les sony alpha ont l'air super, mais l'olympus OM-D avec sa bouille rétro m'est aussi sympathique.

 

Par ailleurs, les boitiers des hybrides sont plus petits et la prise en main peut être moins agréable, selon la taille de vos mains. Les petites mimines apprécieront ! Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Enfin, les réflexes ont quand même d'autres avantages. Un plus gros boitier, cela signifie une plus grosse batterie : l'autonomie des hybrides n'est pas leur point fort. Les autofocus à corrélation de phases sont toujours plus rapides sur les réflexes. Et puis, dans mon cas, le A77 est équipé d'un module GPS : c'est quand même très pratique d'avoir des photos géolocalisées de base. Cela me permet de faire une recherche du terme "Tenerife" dans Lightroom, et voilà, les photos de Tenerife apparaissent.

Enfin, dernier inconvénient de taille : le prix. Les hybrides sont très chers, les optiques en monture E également. À qualité équivalente, le prix est bien plus élevé.

 

Les avantages de l'hybride

Un hybride, c'est plus petit : voilà un net avantage pour voyager léger. C'est le principal avantage des hybrides. En effet, ceux-ci ciblent en priorité un public qui en a assez de s'user le dos et les épaules avec un appareil qui peut peser plusieurs kilos.

Autre point positif dans mon cas, passer à un système plus récent avec les avantages qui vont avec. Un système plus pérenne, qui ne va pas s'arrêter bientôt. Je pense que la monture A est en fin de vie malheureusement. Il est fort peu probable que Sony sorte encore des réflexes pendant les années à venir. Ils ont essayé pendant des années, sans réussir à rattraper Nikon et Canon. Actuellement, le choix de mettre l'accent sur les appareils sans miroirs semble payant pour eux, et on entend bien plus souvent parler de Sony qu'avant. La monture E risque donc bien de remplacer la monture A.

Autre avantage à la compacité : la discrétion. Bien entendu, cela implique de se contenter d'un petit objectif également. En photographie de rue, il est parfois préférable de rester discret. Les sony A7RII et A7RIII ont un avantage de taille dans ce domaine : ils ont la possibilité de prendre une photo de manière complètement silencieuse, grâce à l'electronic shutter. Le capteur n'est pas éclairé par un mouvement mécanique qui l'expose puis le cache. Il est simplement alimenté, pendant une durée définie, puis on coupe le courant. Astucieux... Et silencieux ! Chez Sony, seuls les appareils les plus chers ont cet avantage...

 

Enfin, dernier avantage mais pas relatif au fait que les A7x soient hybrides : le A77 est APSC, les A7x sont full frame. Je peux m'attendre à une meilleure montée en ISO et à un bokeh plus joli.

Ce qui ne change pas

Le A77 utilise une technologie de miroir semi-transparent. Sans rentrer dans les détails, cela signifie que la visée dans le viseur est déjà numérique. Je ne regarde pas le monde, mais un petit écran. Je comprends que cela soit difficile de passer d'une visée optique (avec un miroir) à une visée électronique (avec un écran), pour certains. Pour ma part après un temps d'adaptation je m'y suis fait. L'avantage, c'est que les écrans vont se perfectionner avec le temps, contrairement aux miroirs. En hybride, visée électronique uniquement : pas de changement pour moi, j'apprécie de pouvoir juger mon exposition dès la prise de vue.

Autre chose ne change pas : les lois de la physique. En effet, on a beau réduire le boitier car on miniaturise l'électronique, les lois optiques sont intangibles. Qui dit grand capteur dit grandes lentilles, et donc gros objectifs. En conséquence, le tirage optique devra rester le même. Cela signifie que la distance entre le bout de l'objectif et le capteur sera identique. Posé simplement : on réduit le boitier, il faudra donc grossir les objectifs...

Cela signifie au final que si on veut des objectifs plus petits, il faudra se contenter de certaines focales, ou de certaines ouvertures. Un 135mm f/2 sera énorme, que le boitier soit hybride ou non. La lentille avant devra au minimum faire 6,8cm de diamètre (135/2), le boitier hybride aura l'air tout petit. La prise en main ne sera peut être pas optimale... Est-ce que c'est pour ça que Sony est le seul à faire des hybrides en full frame pour l'instant ?

 

En conclusion, on change ou pas ?

Au final, après toutes ces réflexions, si je devais résumer... Un hybride, c'est bien pour voyager léger, mais à condition de se contenter d'optiques légères également. Par exemple, les Zeiss Loxia sont adaptés, à condition de se passer d'autofocus. Sinon, on perd l'argument principal de la légèreté... en en conservant le coût. Je crois que je ne vais pas passer à l'hybride pour l'instant , il me semble plus sage de rester sur mon A77. C'est donc avec une pointe de tristesse que je suivrai le déclin de la monture A jusqu'au bout ! On verra pour la suite... A votre avis, je devrais changer de crèmerie ?

aucun commentaire

Laisser un commentaire