Full frame, APSC, 4/3 : que signifie la taille du capteur photo ?

Dans l'article concernant la profondeur de champ que j'ai publié récemment, j'ai parlé de la taille du capteur photo (APSC ou full-frame). Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Quelles sont les tailles de capteur disponibles ? Et... Qu'est-ce que ça change ?

Une histoire de taille.

Lorsque l'on prend une photo, la lumière rentre par l'objectif, passe à travers des lentilles, pour venir illuminer un capteur. Lorsque je parle de capteur photo APSC, full-frame, ou 4/3, je désigne en fait sa taille.

 

Il y a de nombreuses tailles de capteur disponibles sur le marché :

  • Les capteurs photo de moins d'un pouce, qui sont souvent présent dans les smartphones et compacts.
  • Les capteurs d'un pouce, dans certains compacts de qualité comme le Sony RX100.  J'en ai d'ailleurs parlé dans l'article sur les meilleurs appareils pour un budget de 300 euros en 2018.
  • Les capteurs 4/3, qui font quatre tiers de pouce (soit un peu plus d'un pouce, un peu moins de 2cm de large). On les trouve sur les hybrides de chez Olympus et Panasonic.
Capteur photo 4/3 olympus
  • Les capteurs APSC, d'un peu plus de 22mm de large sur 15mm de haut. Ils sont présents sur la plupart des réflexes et hybrides d'entrée de gamme et moyenne gamme.
  • Les capteurs full-frame, sur les réflexes et hybrides haut de gamme (souvent à plus de 1000 euros pour le boitier sans objectif, voire plusieurs milliers d'euros). Ils font 35mm de large, on les appelle donc parfois capteur 35mm.
capteur photo full frame sony A7
  • Enfin, il y a plus grand : les capteurs photo moyen-format (6cm par 12cm) sur certains appareils spécialisés. Plus grand encore pour les instantanés : instax et polaroid par exemple. Et plus grand encore dans les chambres photographiques (comme dans les westerns).

La taille du capteur photo, ça change quoi ?

Qu'est-ce que ça change pour le matériel ?

Un grand capteur photo implique du matériel plus lourd

Première conséquence d'un changement de taille de capteur : toutes choses égales par ailleurs, un plus grand capteur nécessitera un plus gros objectif. Derrière votre téléphone, l'appareil photo n'est qu'une toute petite lentille car le capteur est petit. En revanche, un objectif de réflexe professionnel sera bien plus gros... Et plus lourd !
Il faut donc prendre en compte cela : si vous voulez absolument le matériel le moins volumineux, un sac photo pour un appareil olympus (capteur 4/3) sera plus léger qu'un sac pour réflexe full frame de chez Canon. Ou même qu'un sac plein d'optiques pour hybride A7 de Sony.

Un grand capteur photo coûte plus cher, tout comme les optiques correspondantes

Autre conséquence : les lentilles doivent être irréprochables sur une plus grande surface. Elles sont donc plus compliquées à construire. En conséquence, elles sont bien plus chères. Et le capteur aussi coûte plus cher à construire. N'envisagez pas un full frame avec un budget de moins de 2000 euros, avec une optique adaptée...

Par ailleurs, certaines optiques full-frame sont compatibles avec des capteurs APSC mais l'inverse n'est pas possible (qui peut le plus peut le moins).

Qu'est-ce que ça change pour les photos ?

Oui mais quel intérêt alors, de payer si cher pour un capteur plus grand qui pèse plus lourd ? Il doit bien y avoir des avantages, non ?

La Distance focale

Tout d'abord, la distance focale. On dit souvent qu'avec une focale de 50mm, l'image est agréable à regarder car elle ressemble à l'angle de vision humain. C'est vrai avec un full frame : avec les autres capteurs photo, il y a un ratio de multiplication. Approximativement 1,5 pour l'APSC et 2 pour le 4/3. Cela signifie qu'un objectif 50mm sur un APSC équivaudra à un 75mm sur un full frame (50x1,5). Si on le monte sur un appareil à capteur photo 4/3 cela donnera un équivalent 100mm sur un full frame.
On peut en déduire : si vous aimez les longues focales, un petit capteur a des avantages. Si vous préférez le grand angle, un full frame c'est pratique.

Le Bokeh

Autre différence sur les photo : le bokeh (ou flou de profondeur de champ). Un 75mm sur un full frame et un 50mm sur APSC (équivalent 75mm donc) n'auront pas le même bokeh à ouverture égale. Il y aura un bokeh plus important et une profondeur de champ réduite sur le 75mm. Ceci est du au fait que la profondeur de champ se réduit à mesure que la distance focale augmente quand on garde la même ouverture. Et pour le coup, le multiplicateur n'a pas d'impact. Les images auront le même angle (même sujet, même arrière plan) mais celle du full-frame aura un bokeh de 75mm alors que celle de l'APSC aura un bokeh de 50mm.

Métro perdu dans le flou

La montée en iso, pour les situations de basse lumière

Enfin, dernier avantage et pas des moindres : la montée en iso et les performances en basse lumière (intérieur, nuit, grotte...). Le capteur est plus grand, plus de lumière vient se poser dessus. C'est comme votre fenêtre : plus elle est grande, plus la pièce sera lumineuse. Donc quand la lumière viendra à manquer, un full-frame sera bien plus performant. Les photosites (équivalent des pixels sur le capteur) seront plus grands et pourront absorber plus de lumière. En conséquence, vous pourrez monter la sensibilité (les ISO) et ne pas avoir une photo remplie de bruit numérique. Vous pourrez aussi réduire le temps de pose et éviter le flou de mouvement.

 

 

Voilà donc les principales différences entre les tailles de capteur. Enfin, un dernier mot qu'il est important de rappeler : ce n'est pas l'appareil qui fait la photo. C'est le photographe. Un bon photographe avec un smartphone pourra faire des photos plus chouettes qu'un débutant avec un full frame et des milliers d'euros d'objectifs. Donc restez raisonnable avec le matériel, et prenez plus de photos !

Désolé pour la saleté sur les capteurs pris en photo dans cet article, c'est le matériel de démo de la fnac...!

aucun commentaire

Laisser un commentaire