Je prends l’avion pour la première fois, à quoi dois-je m’attendre ?

Vous prenez l'avion pour la première fois ? Vous n'avez jamais mis les pieds dans un aéroport ? C'est grand, peur de se perdre, de rater son avion ? Pas de panique : je vous explique tout ce qui va se passer. Et ça va bien se passer !

 Est-ce que c'est facile de prendre l'avion pour la première fois ?

La première fois que l'on vient dans un aéroport, c'est un peu déroutant. Impressionnant même. Alors, pour certains chanceux, la première fois c'était enfant, il suffisait de suivre ses parents. Pour d'autres, c'est une grande découverte.

Vous pouvez avoir réservé un voyage par une agence ou directement chez une compagnie aérienne ? En conséquence, vous avez fait le plus dur : rassembler l'argent pour le billet !

Si vous lisez bien cet article, vous n'aurez aucune raison de stresser. Prendre l'avion, c'est un peu codifié, mais c'est facile.

Quand est-ce que je dois partir de chez moi ?

Mon premier conseil, tout d'abord : prévoyez de la marge. Surtout la première fois, n'hésitez pas à partir bien en avance. Idéalement, prenez l'heure de votre décollage, enlevez-y deux heures, enlevez le temps de trajet jusqu'à l'aéroport. Vous avez alors l'heure à laquelle vous devez partir de chez vous.

Un petit exemple :

  • Mon avion décolle à 10h du matin.
  • J'enlève deux heures, ce qui donne donc 8h.
  • Je mets 35 minutes en temps normal pour aller à l'aéroport (d'après l'itinéraire google maps). Faites attention à réaliser un itinéraire vers le bon terminal, aller du T2 au T3 à Paris Charles de Gaulle ne se fait pas à pieds.
  • Je dois alors partir de chez moi à 7h25.

Ce petit calcul vous laissera de la marge. Il peut y avoir du monde à l'enregistrement, ou des bouchons sur la route, ou prendre du temps à passer le contrôle des douanes : pas de problème, vous aurez quand même votre vol. C'est important d'avoir de la marge, surtout quand on prend l'avion pour la première fois.

 

Les différentes étapes à l'aéroport et avant le vol

Vous avez fait vos bagages et acheté votre premier appareil photo pour ramener des souvenirs ? Cool, vous êtes prêts ! Mais avant le décollage, il y a quelques petites choses à faire, à l'aéroport, ou confortablement installé chez vous en ligne si possible.

La récupération des billets d'avion

Comment obtenir vos billets d'avion ? Cela va dépendre de la façon dont vous les avez acheté. Plusieurs possibilités :

  • Le cas le plus simple : on vous les a envoyés par mail. Si vous avez acheté directement vos billets sur le site d'une compagnie, c'est une possibilité. De la même manière, les agences de voyage peuvent parfois vous le transférer par mail. Dans ce cas, il suffit de l'imprimer : il y a un QR code dessus qui sera scanné à l'embarquement. Elles peuvent aussi vous le remettre physiquement, si vous vous déplacez dans l'agence.
  • Autre méthode, de chez vous : la compagnie ou l'agence vous met à disposition le billet sur son site ou via une application pour smartphone. L'application pour smartphone, c'est pratique : on se connecte à son compte, et le QR code apparaît sur l'écran du téléphone au moment de le scanner.
  • Parfois, dans le cas d'une réservation par une agence de voyage, vous devrez passer au guichet de l'agence de voyage. Ce guichet est situé directement dans le terminal de l'aéroport duquel vous allez décoller.
  • Enfin, il m'est aussi arrivé d'obtenir le billet d'avion directement au comptoir d'enregistrement, en présentant ma pièce d'identité.

 

Dans tous les cas, la façon d'obtenir vos billets est indiquée lors de l'achat, ou du mail de confirmation que l'on vous aura envoyé.

L'enregistrement, ou check-in

 

Une fois que vous avez votre billet, vous allez pouvoir réaliser le check-in. Là aussi, plusieurs possibilités peuvent vous être offertes.

L'enregistrement à l'aéroport

  • Le check-in au comptoir d'enregistrement de la compagnie. C'est la solution historique, mais aussi la plus longue. En effet, cela consiste à vous rendre au comptoir d'enregistrement de votre vol. Un agent de la compagnie va vous recevoir et réaliser votre enregistrement. Il vous faudra votre pièce d'identité, et le cas échéant votre billet d'avion. Comme vu précédemment, dans certains cas c'est cet agent qui vous remettra le ticket d'avion. Cette solution, bien qu'un peu longue, vous permettra de déposer sur un tapis roulant les bagages qui partiront en soute. C'est également la solution la plus simple : l'agent pourra vous aider, notamment si vous prenez l'avion pour la première fois. Pour trouver le comptoir d'enregistrement, regardez le numéro du comptoir sur le tableau des vols, puis suivez les panneaux. L'agent vous remettra le "boarding pass" (ou carte d'enregistrement), nécessaire pour la suite. Le cas échéant, il enverra vos bagages vers la soute avec des tapis roulants.
  • Une solution un peu plus moderne : l'enregistrement à une borne. Certaines compagnies permettent de s'enregistrer à une borne à l'aéroport. Dans ce cas, vous choisirez votre siège parmi les sièges disponibles, et imprimerez votre étiquette de bagage en soute. Cette étiquette sera à attacher à votre valise avant de la déposer sur un tapis roulant. Vous imprimerez également le boarding pass.

 

L'enregistrement en ligne

  • Solution encore plus pratique, les compagnies proposent de plus en plus souvent d'effectuer l'enregistrement en ligne, ou online check-in. Cet enregistrement en ligne est souvent proposé 24 à 48 heures avant le vol. En conséquence, je vous invite à regarder sur le site de la compagnie aérienne si c'est possible pour votre vol avant d'aller à l'aéroport.
  • Enfin, la solution la plus pratique de toutes : l'enregistrement automatique. Vous n'avez rien à faire, l'enregistrement se fait automatiquement pour vous et vous n'avez qu'à vous connecter sur l'application de la compagnie pour avoir le QR code pour embarquer, le boarding pass. Vous pouvez éventuellement imprimer le document. C'est le cas par exemple pour Air France, sur des vols sans bagage en soute. C'est un gain de temps considérable !

Vous êtes enregistré, vous avez obtenu le boarding pass ? C'est le moment de passer les contrôles de sécurité !

Les contrôles de sécurité, ou security check

Cette étape peut être plus ou moins longue, selon l'affluence et la vigilance du personnel de sécurité. Une fois n'est pas coutume, suivez les panneaux vers "security check". On vous demandera de scanner votre boarding pass (papier ou sur smartphone).

Cette étape peut être plus ou moins longue, selon l'affluence et la vigilance du personnel de sécurité. Une fois n'est pas coutume, suivez les panneaux vers "security check". On vous demandera de scanner votre boarding pass (papier ou sur smartphone).

Lors de cette étape, c'est parfois un peu sportif. Vous n'avez plus votre bagage de soute, mais il vous reste votre bagage de cabine. Vous allez devoir passer les portiques de sécurité, tandis que votre bagage passera aux rayons X afin que le personnel en vérifie le contenu. En cas d'affluence, tout cela doit se faire rapidement car les personnes derrière vous attendent. Soyez donc efficace.

La première fois s'il y a du monde, on se fait un peu déborder. Avec l'habitude, on vide son sac, ses poches et on enlève sa veste pour tout mettre dans deux ou trois bacs, on passe le portique, et on remballe le tout en quelques minutes. Si vous suivez les conseils ci-dessous, vous n'aurez aucun problème lors des contrôles de sécurité.

Après ces contrôles, vous devrez peut être passer la police aux frontières (PAF) selon les frontières que vous franchissez. Ces derniers contrôleront votre passeport.

Les choses à savoir pour faciliter le passage aux contrôle

  • Il ne faut pas passer le portique avec du métal sur soi, sinon le portique sonne.
  • En conséquence, mettez vos clés, votre téléphone, et tout ce qui peut être métallique dans les bacs qui passeront aux rayons.
  • Pour vous simplifier la vie, essayez de ne pas avoir de ceinture avec une boucle métallique, ou il faudra la mettre dans les bacs également.
  • Évitez les bijoux trop volumineux, qui peuvent aussi faire sonner le portique. Si vous ne pouvez vous en passer, pareil, dans les bacs.
  • Videz vos poches dans les bacs.
  • Si vous avez des bottes montantes, on vous demandera de les enlever au cas où vous cacheriez quelque chose. Gagnez du temps : mettez des chaussures basses.
  • Mettez votre passeport en évidence dans les bacs.
  • Votre bagage de cabine ne doit pas contenir de matériel technologique plus gros qu'un téléphone portable. Vous devrez donc en sortir tablette, ordinateur, appareil photo, objectif, console de jeux portable... et les mettre en évidence dans les bacs. Vous les remettrez dans le sac après le passage aux rayons.
  • Sachant cela, soyez malins : lorsque vous remplissez votre sac cabine, mettez tout ce qui est technologique au dessus, et les vêtements au fond.
  • On vous demandera probablement de mettre également votre veste ou manteau dans un bac.
  • Le cas des liquides est un peu particulier. En effet, vous n'avez pas le droit d'avoir de récipients de plus de 100ml en cabine. Ce n'est pas le contenu qui compte, mais la taille du contenant. Un contenant de 500ml qui contient 10ml sera refusé. De plus, vos contenants doivent être dans un sac transparent fermé de 20cm sur 20cm maximum. Donc pas de bouteille d'eau ou de soda, ni de canette, on vous dira de les mettre à la poubelle. Juste quelques produits dans des petits flacons seront autorisés, le tout dans un petit sac transparent. Si vous n'avez pas de sac transparent, on vous en fournira sur place. Mais pour gagner du temps, je vous conseille de confectionner le sac avant tout ça, et de le mettre dans le bac lors du contrôle. Pour ma part j'utilise les sac congélation Ikea refermables ISTAD, pour 3 euros on en a 50 dont 25 à la bonne taille.
  • Bien entendu, plein d'objets sont interdits : certains sont évidents (couteaux, armes à feu, feux d'artifice, etc...), d'autres un peu moins (coupe-ongle, trépied photo, lime à ongle...). Cela dépend des pays et des compagnies aériennes. Je vous invite à vérifier pour votre compagnie. Pour Air France, voici la liste.

 

L'embarquement

Voilà, vous avez fait le plus long !

Une fois les contrôles de sécurité passés, on peut souffler en attendant l'heure de l'embarquement, ou boarding. C'est le moment d'aller faire un tour au Duty Free. Cela dépend des aéroports, mais en général cela ressemble à un centre commercial dans lequel les commerçants essayent de vous faire utiliser l'argent restant des vacances pour acheter de l'alcool ou du parfum, voire quelques derniers souvenirs au retour. Les magasins sont détaxés à cet endroit, ce qui devrait permettre d'acheter parfum et liqueur à prix intéressant. Toutefois, je vous suggère de vérifier les prix avant de craquer. Pas de taxes certes, mais les prix ne sont pas toujours (souvent ?) intéressant. Les magasins en profitent souvent pour monter les prix d'autant, voire plus, que les dites taxes.

 

Lors de l'appel pour l'embarquement, vous vous rendrez à la porte dont le numéro est indiqué sur votre boarding pass (c'est écrit "Porte n°X" ou "Gate X"). Vous devrez sûrement faire la queue, puis vous monterez dans l'avion. L'accès à l'avion peut se faire directement par une passerelle, ou en bus, ou en petit train, ça dépend.

 

Une fois dans l'avion, vous vous installerez sur le siège dont le numéro est inscrit sur le boarding pass. Votre bagage à main ira soit sous le siège devant vous, soit dans les emplacements au dessus. Après, plus qu'à attendre le décollage.

 

Le vol

Vous n'avez rien à faire, c'est le pilote et le personnel qui fait le plus dur. C'est une bonne nouvelle, non ? Lors du décollage et de l'atterrissage, ainsi que parfois pendant le vol, vous devrez garder votre ceinture. Un petit logo au dessus de votre tête l'indiquera. Pour ma part, je la garde tant que je suis assis, ce n'est pas franchement gênant. Je l'enlève juste pour aller aux toilettes. De toute façon, le personnel de bord vous expliquera tout ça, et fera une petite démonstration pour vous montrer où sont les sorties de secours.

Le décollage est surprenant la première fois, car on sent qu'on est un peu plaqué au siège lors de l'accélération. Puis l'avion se soulève, comme par magie. N'oubliez pas de passer votre matériel électronique en mode avion, ou de l'éteindre si vous préférez.

Un mot sur l’ascension et la descente : vous sentirez peut être vos oreilles se boucher, comme quand on passe dans un tunnel en TGV. Pour certaines personnes, c'est un peu gênant. Je vous conseille de prendre du chewing gum : la mastication et la déglutition vous aideront à déboucher les oreilles.

Selon la compagnie, vous pourrez vous voir offrir une petite collation ou un repas, ou alors acheter à manger ou à boire. Vous pouvez aussi profiter de la vue, c'est souvent très joli.

Enfin, l'atterrissage : on voit l'avion descendre, puis on sent le train d'atterrissage toucher le tarmac, avant de sentir l'avion freiner. Et c'est fini pour le vol, on est arrivé !

 

L'arrivée

Quand le personnel de bord vous le dit, vous pouvez débarquer. De nouveau passerelle ou bus comme à l'embarquement, et vous êtes à l'aéroport d'arrivée.

Si vous aviez des bagages en soute, c'est le moment de les récupérer. Cela peut parfois être un peu long. Il vaut vous diriger vers les tapis roulant, qui sont numérotés. Vous regardez celui de votre vol, et vous attendez votre valise comme les autres passagers. Une fois la valise arrivée, vous l’attrapez au passage.

 

Enfin, il n'y a plus qu'à suivre les panneaux Exit (ou Sortie). Éventuellement, vous retrouverez la PAF du pays d'arrivée, qui pourra contrôler votre passeport et vous demander de répondre à quelques questions. Et voilà, vous pouvez profiter des vacances ! Ou de votre déplacement professionnel, ou du retour au domicile...

En conclusion, maintenant que je vous ai tout expliqué, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon voyage. N'hésitez pas à me dire dans les commentaires comment ça s'est passé lorsque vous avez pris l'avion pour la première fois !

aucun commentaire

Laisser un commentaire